Créer un site internet

2-L VOIE DE VANNES A CORSEUL

2-L 

Voie de Vannes (DARIORIGUM)

   à Corseul (FANUM MARTIS) 

  

       Comme présomption à l'existence de cette voie, nous avons le fait qu'elle joignait deux capitales gallo-romaines. Mais les approximations de son tracé demanderont à être vérifiées.

       Venant de Mauron, elle serait entrée dans notre département aux environs de Saint-Léry, et aurait pris la direction de Gaël.  Divers noms de lieux peuvent nous y faire penser, le Champ-Martin, peut-être une référence à un temple sur la voie, dédié au dieu Mars, le Tertrais, Bécherel et la Barre (1). Juste avant d’arriver à Gaël, au sud, les lieux-dits la Lande du Pont Guérin et le Pont-Perrin, peuvent correspondre aux deux ponts qui, plus au nord, permettent de franchir le Meu. 

      Arrivée au bourg de Gaël, notre voie aurait alors croisé la voie de Rennes à Carhaix (voie 1-N). La commune de Gaël remonte à des origines très anciennes, et son nom primitif Wadel, le gué, évoque la traversée du Meu, affluent de la Vilaine. La vieille motte féodale devait protéger la voie.

 

Gael

Gael

 

      La voie aurait ensuite rejoint la voie de Rieux à Corseul (voie 2-K), aux environs de Saint-Méen-le-Grand. En étudiant la toponymie des lieux voisins, nous avons le Bois-Rieux, deux kilomètres au nord-est de Saint-Méen : souvent, les lieux placés sur la voie portaient un nom de direction, à savoir ici la ville de Rieux, Duretia, au sud de Redon (2). Plus au nord, sur la route D166, nous trouvons les noms de Mi-Voie, la Lande de Mi-Voie, et le Bourg-Neuf. 

 

Chapelle saint meen

la vieille chapelle Saint-Méen, sur un ancien chemin de pélerinage

 

      Après la Chapelle-Saint-Méen, nous pouvons peut-être suivre un chemin orienté du sud au nord, et qui passe par le Pas-de-la-Lande, se suit en direction du Bois de la Bodinaie.

    La voie prenait ensuite la direction de Quédillac puis de Lehon, dans les Côtes-d’Armor, commune où elle se partageait en deux embranchements, l’un vers Corseul et l’autre vers Alet.

 

 

 

RENVOIS :

(1) les deux noms de Bécherel et de la Barre sont associés dans d’autres localités. La Barre indique un octroi, un péage sur la route.

(2) la Ville-ès-Rieux et ses déformations la Ville-ès-Vieux, la Ville-ès-Pieux, juste à côté du lieu-dit précédent, nous indiquent bien l’origine de la voie : la cité romaine de Rieux (Duretia). Un kilomètre à l’ouest de Saint-Onen, se trouve également le Bois-Rieux, ainsi qu’un autre Bois-Rieux entre Saint-Méen et le Crouais, et une autre Ville-ès-Rieux, près de Quédillac, sur la même voie.

 

 

.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site